//
you're reading...
•BERLIN•, •MUSIK•, Uncategorized

Crazy…. MONKEY SAFARI

Il y a des musiques que l’on pourrait inscrire dans la Bande Originale de sa vie. Des musiques qui semblent écrites pour le moment que l’on vit ou pour des souvenirs. Partant de ce constat, Monkey Safari pourraient être l’auteur de toute ma B.O.
Déjà, ils sont allemands (et si vous lisez un peu ce blog, vous savez que je n’ai pas que le bronzage de Berlinois). Ils viennent de Halle comme un autre duo que j’adore, Super Flu. Ensuite, ils ne manquent pas d’humour (il faut dire que leur nom les déleste déjà d’une grosse part de crédibilité en matière de tenue, de sérieux et autres adjectifs synonymes d’austère)/ Sur scène, j’imagine que ce doit être en effet plus le safari que l’aumônerie. Je n’ai pas l’occasion de le vérifier puisque Monkey Safari tourne quasiment partout SAUF en France. Alors si tu es booker et que tu lis ceci, n’hésites pas à contacter d’urgence ces deux producteur-djs-buveurs de Jaggermeister…… Tu feras de ton public, un public COMBLÉ/
Pas encore convaincus ? je vous laisse découvrir mon top 3 Monkey Safari.

Sur la plus haute marche du podium, un track que j’aurais voulu rebaptiser de mon nom mais c’est illégal. Dommage, ce track, inspiré par la chanson Wish I didn’t miss U d’Angie Stone (d’où le nom "Stoned" mouahah), se déguste à la lueur des bougies flottantes allongé dans un bon bain chaud avec une coupe de champagne bien fraîche ou à défaut, un schweppes Ginger Ale.

Sur la seconde marche du podium, je mettrai Boogeyman, car elle reflète bien leur style ou leur "bruit" . En effet, pas facile de déterminer si c’est de la tech-house ou de l’electro, ce que l’on sait, c’est que leurs tracks n’ont qu’un seul chromosome identique : celui qui touche au délire et au mélange des genres. Comme vous pourrez le constater, le résultat est improbable – le plus souvent.

Last but not really very least, leur dernière création : Berlin. Un chef d’oeuvre. Le nom m’avait intrigué évidemment, mais je ne m’attendais à vivre un tel choc musico-émotionnel. C’est comme si on avait piraté un auto-radio d’un car scolaire faisant la liaison Stuttgart-Munich et que tous les petits écoliers se mettaient à remuer la tête en rythme. Cela vous paraît totalement bizarre comme explication ? Et bien, avec Monkey Safari, vous êtes pas au bout de vos peines.

Le pire, c’est qu’ils sont classés 10ème dans le classement des 10 must-hear tracks Tech-house de Beatport. Si vous voulez le vinyle, vous pouvez aller sur decks.de. Le EP s’appelle Liverpool et vient de sortir il y a 6 petits jours.

About these ads

Discussion

2 réflexions sur “Crazy…. MONKEY SAFARI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: