//
you're reading...
•CLOTHES&SHOES•, •INTERVIEWS•

SCHMOOVE, Alternative Feet

Sans cesse copiée mais jamais égalée, Schmoove nous fait depuis dix ans fouler le pavé avec style et décontraction. Tout droit sortie de l’imagination de Maxime Rautureau, la marque de chaussures trendy s’inscrit dans la lignée du savoir-faire et de la créativité made in France.

« Je ne suis pas de ceux qui sacralisent l’univers de la mode. Ma plus grande richesse, c’est avant tout les valeurs que ma famille m´a transmises», aime rappeler Maxime Rautureau pour qui la passion pour les belles chaussures est chromosomique. En effet, chausser le citadin moderne en s’adaptant à son mode de vie et à l’air du temps semble inscrit dans le patrimoine génétique de la maison Rautureau.

Installée en Vendée, on doit à la société familiale de beaux succès tels que Free Lance et Jean-Baptiste Rautureau, mais aussi le développement des marques No Name et Spring Court. Pourtant, dans le discours du fils de la Maison, point de vanités sur la réussite familiale. C’est au contraire avec beaucoup de lucidité et de modestie qu’il considère son héritage transgénérationnel, bien plus précieux qu’un simple carnet d’adresses : « J’ai hérité plus d’un état d’esprit que d’un nom. Je ne connais pas forcément mieux le milieu qu’un autre et ne me prétend pas inventeur… Je ne fais que retranscrire dans notre génération ce que faisait déjà mon père à l’époque, c’est-à-dire intégrer des marchés de niche. » Les co-branding, l’usage du chanvre dans un souci écologique, la volonté de proposer des chaussures en cuir abordables et autant de partis pris innovants comptaient déjà parmi les grandes orientations de la Maison Rautureau. Maxime, lui, revisite ce patrimoine familial, œuvre de son père et de son oncle, « comme un musée à ciel ouvert » qu’il ne se lasse pas d’explorer. La mode est autant une question de goût que de sensibilité. Sa culture et ses inspirations, il les reconnaît plus populaires qu’élitistes, fidèles aux valeurs du blason Rautureau.

À tout juste 25 ans, alors qu’il est responsable de l’export pour Springcourt et du développement de la ligne homme No Name, il imagine Schmoove. Sa collection naît hybride, mêlant sneakers et chaussures de costume en cuir. La marque fera alors longtemps office de « mouton noir » dans le milieu de la chaussure homme avant de trouver son public. Dix ans après cette création, Maxime Rautureau s’amuse de l’évolution quelque peu paradoxale de sa marque : « On classe aujourd’hui Schmoove dans le style néo-classique, alors que cette marque est née d’un cross-over incroyable et qu’on l’a imaginée insolente voire un peu provoc’». Avec le temps, la collection s’est enrichie, affirmée, tout en restant fidèle à ses valeurs ainsi qu´au modèle qui l’a popularisée : la Jamaïca (à la semelle décorée d’un all-over de feuilles de chanvre). Toujours à l’avant-garde des tendances sans jamais se prendre trop au sérieux, le créateur comme sa marque semble atteindre un niveau évident de maturité. Et en mode, cela se traduit par une vraie cohérence entre le style, les valeurs et le créateur. Souhaitons lui alors de ne pas perdre cet état d’esprit en route vers sa seconde décennie.

www.schmoove.fr

Publié dans Dedicate Printemps 2011

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hellocoton

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :