//
you're reading...
•CLOTHES&SHOES•, Uncategorized

From Buenos Aires to Bordeaux, la success story de Matias Mercapide

Encore inconnu il y a dix ans, le plus français des créateurs argentins, Matias Mercapide, exporte aujourd’hui le savoir-faire maroquinier et le luxe à la française. De Bordeaux à Tokyo en passant par Genève, sa nouvelle collection d’escarpins « Cocktail » côtoie les marques les plus prestigieuses comme Chanel, Dior ou Prada.

Anonyme il y a encore dix ans, Matias Mercapide compte à ce jour deux magasins en nom propre à Bordeaux (dont une boutique showroom de 200 mètres carrés accueillant depuis peu un corner homme) et 70 distributeurs dans le monde. Né en Argentine d’un père viticulteur et cavalier, Matias Mercapide, dont le nom signifie « le chemin du marché » tire de son héritage familial son goût pour les sports équestres et sa fibre commerciale. Son parcours, qui le mènera à traverser l’Atlantique pour s’établir à Bordeaux, témoigne d’ailleurs d’un destin atypique. Propriétaire d’un atelier à Buenos Aires, il commence par fabriquer des pièces de petite maroquinerie pour le compte d’Yves Saint Laurent, Esprit ou Pierre Cardin avant d’être embauché à Paris, chez Hermès. Durant 2 ans 1/2, il occupe le poste de directeur de production. Sa volonté d’indépendance le pousse à lancer sa propre griffe. À ses débuts, Matias Mercapide conçoit, dessine et enfile même le costume de commercial sur les salons et événements équestres. Ses efforts finissent par payer : en 2003, à l’occasion du Jumping International de Bordeaux, remarqué pour l’une de ses créations (un sac inspiré d’une selle de cavalier), il commence à se faire un nom dans le milieu de la maroquinerie de luxe. En 2004, il ouvre sa première boutique à Bordeaux.

Trois ans plus tard, il y propose une collection de bottes cavalières, mêlant matières nobles et lignes d’inspiration équestre. « Quand j’ai crée la marque, j’ai choisi d’investir dans la qualité des matières premières plutôt que dans un bon plan publicité. Derrière une marque de luxe, il y a avant tout l’homme et son savoir-faire et les clients qui connaissent les beaux produits ne s’y trompent pas » raconte ce créateur très à cheval sur la qualité ! Matias Mercapide se positionne comme une marque haut de gamme mais n’en oublie pas pour autant de soigner sa politique de prix : « Mon idée de départ est de concevoir des produits d’excellente qualité à des prix raisonnables. Pour cela, j’ai dû me passer d’intermédiaires. Je me déplace moi même dans les ateliers de fabrications en Italie et nous gérons la distribution nous-même, excepté pour le Japon ». En effet, c’est sur l’archipel nippon que la griffe franco-argentine s’exporte le plus. Son chiffre d’affaires avoisine aujourd’hui le million d’euros et les chaussures représentent 70% de ses recettes. Face à ce succès, le self-made créateur garde la tête froide et préfère miser sur la consolidation de ce chiffre plutôt que sur une politique intense de développement. Paradoxalement, en voulant se stabiliser, la marque comptabilise cette année entre 30 et 40% de croissance par rapport à 2010. Il faut dire que Matias Mercapide a toujours plus d’un tour dans son sac en cuir !

http://www.matiasmercapide.com

> Portrait business paru dans le Fashion Daily News

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hellocoton

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :