//
you're reading...
•BORDEAUX•, •MUSIK•

Le Oloops, la nuit à l’infini

Décidément, l’année 2011 n’en finit pas d’être riche en rebondissements en ce qui concerne les clubs bordelais. Après la fermeture des portes du 4 Sans à Bordeaux, c’est au tour du Oloops de nous accorder une dernière danse après 3 années d’existence. La cause ? Une décision préfectorale qui interdit à tout établissement de diffuser de la musique amplifiée entre 6 et 8 heures. Vous l’aurez compris, les clubs fermant à 6 heures, cette décision signe l’arrêt de mort des afters.

Est-ce vraiment la solution pour empêcher les gens de faire la fête ? Non, je ne crois pas. Ayant travaillé au Oloops, puis l’ayant fréquenté, je peux vraiment témoigner de l’âme, festive, authentique et familiale, qui habitait ce lieu. Les oiseaux de nuits bordelais ou de passage croisaient le personnel des clubs et des bars venus boire un dernier verre après le boulot, venus faire la fête à leur tour. Quand la qualité des soirées faisait défaut, le Oloops était l’endroit idéal pour ne pas se rentrer se coucher avec le sentiment d’avoir gâché sa nuit. Au Oloops, je n’ai jamais croisé autant de personnes venues partager sincèrement une seule et même passion : la musique électronique (amplifiée !🙂 ). Mais va expliquer ça à un préfet doté de beaucoup plus de diplômes que nous tous réunis et bien décidé à nous élaborer des plans dodos/marché/boeuf bourguignon sur mesure pour nos longs dimanches d’hiver ! Puis c’est vrai, faire de Bordeaux une ville musée, insipide et silencieuse, semble primordial après tout. Pourquoi ? Ià mon avis, dur d’obtenir une réponse à cela car le fossé est immense entre eux, nous et la réalité (jamais de dialogue ou de consultation, seul les policiers sont envoyés sur le terrain !). Déjà considérablement endormie, Bordeaux devient aujourd’hui la ville où il fait bon avoir la vie que l’on ne voit que dans les séries télés. Une ville où il fait bon dormir, ne pas entreprendre, ne pas créer, ne pas se rencontrer, ne pas échanger… Triste.

Heureusement, je sais que l’on est beaucoup à ne pas vouloir que Bordeaux s’éteigne définitivement. La fête persistera aussi longtemps que les hommes auront les deux pieds qui touchent terre. Finalement, merci à eux de nous pousser à la réinventer peut être… et à imaginer encore et toujours de nouvelles façons de s’amuser comme des enfants, puisqu’ils nous traitent ainsi au lieu de trouver des façons de nous responsabiliser, de nous donner les moyens de faire la fête dans de bonnes conditions, avec l’encadrement que cela implique.

À l’heure où je termine d’écrire ces lignes, j’espère que vous êtes nombreux à fouler le dancefloor du Oloops et à repousser les murs pour y faire contenir toute votre énergie, bonne humeur et amour le temps de ce dernier week-end. Une chose est sûre, encore aujourd’hui et demain le jour ne se lèvera pas en silence à Bordeaux.

Tous au Oloops, aujourd’hui et demain, l’event Facebook c’est ICIIII

Je dédie ce petit post à Cristèle, la maîtresse des lieux qui a su y faire régner une ambiance unique et rare en usant de sa main de fer dans son gant de velours. À Daniel pour avoir donné vie à ce lieu et nous avoir toujours accueilli de la meilleure façon qu’il soit. Grâce à vous deux, la nuit bordelaise a dépoussiéré son blason et l’a considérablement redoré !!!

À Mario K pour avoir assuré la programmation et pour avoir bien accéléré le processus d’usure de nos semelles sur le dancefloor ! À Aurélie, pour son sourire et sa gentillesse à toute épreuve… aux barmans, aux portiers bien bâtis (surtout ceux sur lesquels j’ai pu pratiquer mon sport olympique favori : le saute-portier acrobatique) et bien sûr à tous ceux qui ont formé la grande famille du Oloops et qui se reconnaîtront entre ces lignes et sur ses murs (thanks to Charles d’avoir eu la bonne idée d’immortaliser notre présence en dessinant nos ombres chinoises…)

MERCI MERCI LE OLOOPS…

Malgré nos mémoires de poissons rouges, je te garantie qu’on ne t’oubliera pas de si tôt…….❤

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hellocoton

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :