//
you're reading...
•INTERVIEWS•, •MUSIK•, Uncategorized

NIGHT FANTASY…Le collectif We Love Art (Paris)

Une nuit entière ne suffirait pas pour vous narrer les aventures de ce collectif parisien guidé par une idée un peu folle : faire de nos nuits des rêves éveillés, fantaisistes, épiques, décalés et à notre plus grand regret, éphémères. Rencontre avec sa fondatrice Marie Sabot. 

We love… FAMILY

 Hop, on rembobine. Back in 2004, comment est né We Love Art ?

À l’origine, j’ai commencé à organiser des petites fêtes privées sous le nom « We Love Acid » avec mon amie journaliste Eva Marie Pinon. À l’heure où les clubs étaient rois, nous étions plus dans un esprit revival de la rave. Nous voulions sortir la musique électronique des clubs. Nous avions l’expérience et le réseau pour mettre en scène des fêtes, disons « hors du commun », sortant d’un cadre balisée.

Quel est l’ADN du collectif « We Love Art » ?

La mise en scène de la musique électronique. Celle-ci a muté au fil des années, embrassant divers courants, rock ou pop, notre action aussi. Nous ne mettons pas seulement en scène un Dj, mais nous créons des univers pour mettre en scène des artistes et leur musique. C’est ainsi que nous avons créé la boombox, un écrin d’art-vidéo destiné à accueillir les artistes lors de la soirée We Love Boom Box, à l’aide de l’agence d’architecte 1024.

– Qui sont les personnes qui gravitent autour du collectif ?

Déjà, il faut savoir qu’une des particularités du collectif est de travailler conjointement avec les équipes des artistes que nous invitons. Cela nous permet d’échanger et surtout d’enrichir nos compétences techniques. Nous privilégions la collaboration avec des artistes plutôt que des graphistes. Parmi les directeurs artistiques à qui nous avons fait appel, on retrouve Pierre Vanni, le collectif H5, Julien Vallée pour l’identité visuelle de la We Love Fantasy, Ill Studio ou encore le collectif Bowling. Quand nous trouvons le bon artwork, l’identité graphique qui colle à notre événement, nous avons l’impression d’avoir mis le bon costume pour la soirée.

We love… PARTY 

Y a- t’il des organisateurs de soirées qui vous inspire ou que vous admirez pour leurs créations  d’événements ?

Il y en a pleins…. Du côté des festivals, il y a le MELT, un festival allemand qui brille par ses scénographies et la fabuleuse mise en scène de ce décor issu de leur patrimoine industriel. Les anglais d’ATP aussi. Assez proches de l’univers musical de Pitchfork, ils organisent des concerts de musique assez pointus dans des lieux inédits. Pour les arts numériques, le Mapping Festival à Genève, sorte de festival de Cannes des artistes du « mapping ». Une vingtaine d’artistes, les meilleurs mondiaux, se réunissent et échangent autour de cette discipline qui consiste à projeter des animations visuelles sur des structures en relief. Le mapping est  aujourd’hui couramment repris pour les scénographies de Djs ou des concerts.

Paris est-il votre unique terrain de jeu ou comptez-vous rapidement envahir de nouvelles contrées ?

Arriver à détourner des salles de leur fonction comme ce que l’on fait est un énorme travail de persuasion. Arriver à le faire à l’étranger, où le public ne nous connaît pas forcément, est un travail énorme. Exporter n’était pas encore dans nos projets mais suite à l’expérience amenée par la Boom Box, nous commençons à nous dire que c’est envisageable. Elle est même mieux que dans nos rêves les plus fous. Techniquement, elle est complètement pertinente car elle s’adapte partout. Nomade, elle colle avec notre vision « éphémère » de la nuit.

– Un fantasme nocturne à assouvir ? 

À vrai dire, nous avons réalisé en 2011 pas mal de nos fantasmes… Là nous touchons du doigt un projet un peu fou : celui d’organiser une fête en partenariat avec le Musée de l’air et de l’espace à l’aéroport du Bourget, sur une piste d’atterrissage. Une première scène serait installée au pied de la fusée Ariane et une seconde, dans la salle où les concordes sont exposés. Les arts numériques viendront jouer avec ce décor composé d’une foule d’engins volants. Nous négocions en ce moment les autorisations pour mettre en scène ce lieu fabuleux.

 – Parmi les soirées « We Love… », laquelle voudriez-vous réorganiser et revivre ?

Nous sommes très fiers du We Love Green pour lequel nous avons travaillé durant 2-3 ans. Ce festival nous a permis de travailler avec des gens d’horizons très différents, des écoles, des industriels, des artistes de « land art », des producteurs de rock… L’ambiance était comme on l’avait imaginé, empreinte de douceur et de délicatesse. Nous avons reçu de très bons retours du public comme des artistes. Nous avons d’ailleurs reçu un des award les plus prestigieux du Greener Festival, dans la catégorie Outstanding. Le festival va donc devenir un side project important pour nous.

We love… FUTURE

 – L’événementiel de l’an 2020, vous l’imaginez comment ?

On va tendre vers une mise en scène de plus en plus pluridisciplinaire, vers un mélange des arts. Grâce à la technologie, il est de plus en plus facile de faire des choses spectaculaires. Une fois que l’on s’est affranchi de ses barrières techniques, il reste plus de place à l’imagination et à la créativité. L’installation de structures lumières et vidéos par le collectif UVA au festival Coachella témoigne bien de ce melting pot inéluctable.

We love…. END

– Vous aimez… pléthore de chose, mais what do you HATE ?

Répéter les choses ! Nous avons besoin toujours d’apporter quelque chose de nouveau, ce qui fait que notre modèle économique est complétement idiot du coup, car nous ne nous servons pas de nos expériences. Or, c’est ce qui nous donne l’énergie pour continuer… Il faut que l’on parte de rien et que l’on construise tout.

We Love Vagabundos feat. Luciano, Moodyman, Dop (live), Sety

Site Internet WE LOVE ART 

Page Facebook Festival WE LOVE GREEN 

Vous venez de lire la version intégrale de l’interview du collectif.

Retrouvez-là dans le dernier DEDICATE spécial PARTY disponible actuellement en kiosques !

Foncez l’acheter, il est bourré de chouettes interviews et de shootings mode terribles….. GO GO GO !

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hellocoton

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :