//
you're reading...
•BORDEAUX•, •INTERVIEWS•

Le printemps selon Violaine de Grandry, créatrice de BOBOSERIES

Poétiques et colorées, les Boboseries de Violaine de Grandry donnent un avant-goût du printemps à Biarritz (64).

Dans le monde poétique de Violaine de Grandry, il n’existe qu’une seule saison : le printemps. Dans ses luminaires aux allures fragiles et aux constructions aériennes, les oiseaux gazouillent et les fleurs semblent éclore sur les branches d’olivier séchées. Recouvertes de tissus liberty, les structures des abat-jours rétro arborent un air « bourgeois bohème » qui ont inspiré à la créatrice le nom « Boboseries », à prononcer « Bobozeuries ». Un thème empreint d’auto-dérision dont elle s’amuse : « Mes créations ont pour seule ambition de déclencher un sourire. J’aime leur côté frivole et leur mise en scène décalée ». Plus de doute possible quant à la maternité de ses créations : délicates et raffinées, les Boboseries ont hérité des gênes malicieux de leur créatrice.

Du château d’Arcangues à la rue Broquedis

Si elle tient assurément son « œil » avisé et son savoir-faire d’une formation stricte et rigoureuse à la prestigieuse Chambre Syndicale de la Haute Couture à Paris, c’est de son père, un entrepreneur féru de bricolage, qu’elle hérite de son goût pour les travaux manuels. À 21 ans, elle arpente les maisons de grands couturiers de Lacroix à Dominique Morlotti, un ancien styliste de chez Lanvin qu’elle assistera dans la création de sa propre ligne. Quittant Paris pour le Pays Basque, Violaine s’installe au Château d’Arcangues en 1994. Elle y organise, jusqu’en 2008, six éditions des « Journées Art de Vivre ». Cette expérience dans l’événementiel aiguise son sens de la mise en scène et la motive alors à créer sa propre marque, Boboseries.

Crédit photo : Bonnie & Kleid

Aujourd’hui, son talent s’exprime aussi bien dans la fabrication et customisation de luminaires que dans la confection de costumes pour enfants. Petites capes, jupons en tulles et baguettes magiques sortent de son atelier et son imagination, inspirés par les goûts déjà bien affirmés de Marguerite, sa fille de trois ans et demi. Quant au tissu Liberty, sa marque de fabrique, il ancre un peu plus ses créations dans la tendance du moment. Passionnée et perfectionniste, Violaine de Grandry s’avoue volontiers très attachée aux détails et à l’unicité de chaque pièce : « Chaque luminaire raconte une histoire, je me surprends à imaginer que ces oiseaux vont prendre leur envol à la moindre occasion et s’échapper de leur cage. ». Située à côté des Halles de Biarritz, rue Broquedis, l’atelier qu’elle partage avec la peintre sur porcelaine Laurence Castel, compose un écrin élégant pour ses créations qu’il serait dommage de ne pas découvrir.

Boborétro Luminaires « », de 70 à 150 euros (les structures anciennes relookées)

Luminaires « Cage à rêve »  de 90 à 250€ (grillages avec oiseaux) 



BOBOSERIES

Violaine de Grandry

9-11 Impasse Larroque 64 600 Anglet

Atelier : 18 Rue Broquedis, 64200 Biarritz

www.boboseries.com

 

Discussion

Une réflexion sur “Le printemps selon Violaine de Grandry, créatrice de BOBOSERIES

  1. Holà Violaine,
    Je serai à Biarritz au Kemaris Hôtel de demain dimanche soir au vendredi 23 août avec mes enfants. Cela me ferait plaisir de t’embrasser si tu es dans le coin…
    Mon portable : 0603226225

    Des bizzz poétiques…et printanière…
    Gaëtane

    Publié par de Sereys | 17/08/2013, 23:39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hellocoton

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :